L’ASA KARATE club alliant tradition et modernité. Le club a été créé en 1988, il compte aujourd’hui plus de 150 licenciés dont 50% d’enfants. Hugues MICHOLET - 8ème Dan est le responsable de l’enseignement, il est assisté bénévolement de Gilles LELEU - 6ème Dan et de Paul M’BELLA - 5ème Dan pour les adultes ainsi que de Laurence ROUX - 4ème Dan, de Nicolas MIQUEL - 4ème Dan pour les enfants et adolescents et enfin de Roger MOLINA - 3ème Dan pour le K.D.T, tous titulaires de diplômes reconnus par la Fédération Française de Karaté ( DEJEPS, BEES, CQP ou Instructeur Fédéral). Une solide et sympathique équipe de plus de 30 ceintures noires complète l’encadrement du club.

L’ASA KARATE a le souci de proposer un KARATE accessible à tous. Chacun doit trouver dans la pratique de cet art martial ce qu’il est venu chercher. La structure importante dont dispose notre section sur le plan de l’encadrement permet à chaque entraînement de constituer plusieurs groupes de travail de niveaux différents mais également ayant des objectifs différents. 
Les enfants sont particulièrement bien accueillis dans le club, le nombre important d’adhérents de moins de 15 ans le prouve. Pas moins de 6 créneaux horaires répartis sur 4 jours de la semaine leurs sont proposés sur nos 3 sites d’entraînements. Cette année 2019 la proposition s’enrichie d’un nouveau cours Baby-Karaté pour les 4-5 ans. Le but de ce programme est de permettre à tous les enfants qui le souhaitent de pratiquer le KARATE en imposant le moins de contraintes possibles aux parents.
Pour la première fois cette année nous avons aussi l’opportunité de proposer un cours dédié aux Séniors 60-80 ans. L'accent sera mis sur le bien-être et la self défense, en excluant les chutes et en privilégiant le contrôle des techniques. Les enchaînements de techniques codifiées sont un très bon entraînement pour la mémoire, l’équilibre, les réflexes et la coordination ; le karaté permet un renforcement musculaire en sollicitant tous les groupes musculaires du corp.

L’ASA KARATE c’est aussi bien souvent une histoire de famille, les karatékas inscrivent leurs enfants ou bien ce sont les petits qui finissent par convaincre leurs parents d’enfiler le kimono…
Le succès de cette approche “tout public” de la pratique du KARATE se traduit par les titres remportés, dans toutes les catégories représentées, par les compétiteurs enfants et adultes.
Mais la meilleure preuve du bien-fondé de cette démarche, est sans nul doute la fidélité des adhérents et la convivialité qui naît d’une passion commune.

Le KARATE tel qu’il est pratiqué aujourd’hui dans le monde entier, est à la fois un sport de masse et de haut niveau, une pratique traditionnelle de recherche d’équilibre physique et mentale et bien sûr une méthode de self-défense dont la réputation d’efficacité n’est plus à faire. La France est une nation phare du KARATE mondial. La Fédération Française de Karaté (FFK) veille tout particulièrement à ne négliger aucune de ces dimensions. Cette politique se traduit notamment par l’importance accordée à la formation des cadres et enseignants ainsi qu’à l’authentification des grades délivrés. Les experts et champions français comptent ainsi parmi les plus reconnus sur le plan international.

L’ASA KARATE a fondé son développement sur le concept “KARATE POUR TOUS”. Quel que soit leur âge, hommes et femmes peuvent pratiquer et progresser ensemble. Les enfants quant à eux, bénéficient de cours spécifiques fondés sur une approche pédagogique adaptée. L’équipe pédagogique est attentive à ne pas spécialiser l’enseignement mais à permettre au contraire à chacun de pratiquer un KARATE global, en respectant ses objectifs personnels et son propre rythme de progression. C’est ainsi que certains seront motivés par l’approche sportive et le cas échéant, la pratique de la compétition (technique ou combat), alors que d’autres seront intéressés par la dimension traditionnelle de l’art martial.
Ces deux démarches, loin d’être inconciliables, permettent de se retrouver au travers de séances d’entraînement communes, des thèmes de travail spécifiques étant par ailleurs développés en sous-groupe.

HAUT